Lectures terminées #6

Mes dernières lectures #6 : mon avis sur le bonheur est dans le peu, la ferme des animaux et le cercle celtique

Une lecture un peu plus accès pratico-pratique avec comme thème le rangement et le mode de vie minimaliste. C’est un avis mitigé que j’ai pour ce livre que j’ai, je dois l’avouer mis plusieurs mois à lire. J’ai beaucoup aimé le fond, les idées minimalistes m’ont vraiment plues et j’ai ressenti une réelle aspiration pour cette thématique. J’ai ressenti naître une motivation au rangement, au tri et au minimalisme bien plus fort qu’avant grâce à cette lecture.

Cependant, je ne dirais pas que c’est un livre très agréable à lire, l’idée principale est répétée un nombre de fois incalculable et ça fini par en être vraiment trop redondant, à un point que j’ai lu en diagonale certains passages par ennui et par manque d’idées nouvelles. J’attendais peut-être un peu plus d’idées pour accéder au mode de vie minimaliste comme des idées de recyclage, de réutilisation de matériel. Alors qu’il s’agit plus d’un livre qui explique qu’il faut trier pièce par pièce pour ne garder que le minimum… Un peu léger par rapport à ce que j’attendais.

Un classique qui me faisait de l’oeil dans les librairies depuis quelque temps maintenant. J’ai sauté le pas il y a de cela quelques semaines et c’est d’une traite que j’ai lu cette oeuvre si précise et percutante.

Derrière cette histoire simple et courte, se trouve une critique politico-social d’une très grande justesse. Ces questions politiques sont traitées avec beaucoup de finesse, d’humour et écrites d’une plume très fluide.

Je ne peux que vous conseiller cette oeuvre, qui m’a vraiment beaucoup plu, dans un tout autre style de ce que j’ai l’habitude de lire, mais justement, j’aime jongler avec différents thèmes de lecture. Et je n’ai absolument pas été déçue !

J’ai lu ce livre dans le cadre de la sélection de l’été du club de lecture de Mango&Salt. Pour être honnête, je n’étais vraiment pas très emballée par ce genre de lecture pour l’été. Le côté froid, tempête, mer du nord et polar me tente beaucoup plus en automne-hiver alors que je suis plus friande de lecture légère et « feel good » l’été. Mais j’ai quand même voulu sortir de ma zone de confort et donner sa chance à cette lecture.

Mon avis est plutôt mitigé. J’ai refermé le livre tout à l’heure et il ne m’a malheureusement pas convaincu. Bon point, finalement l’aspect « froid » ne m’a pas du tout dérangé, au contraire, mais ce qui m’a le plus embêté, c’est que j’ai trouvé que le livre avait vraiment beaucoup de longueurs. Il faut dire que j’ai un léger problème avec la voile, qui est une discipline qui ne m’a jamais intéressée et du coup les descriptions de leurs aventures en pleine mer sur leur voilier, c’était vraiment long pour moi. Dommage, parce que j’aime énormément le style « nature writing », j’ai d’ailleurs beaucoup aimé certaines descriptions, mais beaucoup plus sur l’ambiance et les paysages que leurs techniques de navigation, qui malheureusement pour moi sont grandes majoritaires ici.

Et naturellement en conséquence, j’ai trouvé que l’enquête en pâtissait. Dès que j’étais happée par l’intrigue, une nouvelle longue description de navigation cassait un peu mon entrain. C’est dommage parce que j’étais vraiment intéressée par le sujet de fond, la thématique mystique et sectaire et la culture celte m’a vraiment plu, mais j’ai trouvé qu’elle n’était pas assez développée, s’essoufflait vers la fin et j’ai eu un peu de mal à terminer ce livre. Je n’ai pas vraiment compris la tournure romance que prend le livre d’autant plus que le personnage de Mary m’a paru vraiment antipathique et trop peu développé pour m’y attacher.

Au final, je suis assez déçue par cette lecture, dommage parce que le potentiel était là et l’intrigue m’a quand même plu dans le fond.

RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT