Prévenir les affections hivernales : mes astuces naturelles

Mes techniques de prévention naturelles pour ne pas tomber malade

Aujourd’hui, nous rentrons dans l’hiver, ses journées courtes et ses nuits longues. Notre organisme, habitué à vivre aux horaires du soleil se met au ralenti, mais nous continuons de mener des vies à mille à l’heure. C’est le moment de l’année où l’on se retrouve le plus vulnérable face aux agressions extérieurs et aux épidémies en tout genre. Je voulais alors partager avec vous quelques une de mes astuces pour lutter contre ces affections hivernales et prendre soin de soi toujours un peu plus.

Ici, nous parlerons de la prévention et des quelques gestes quotidiens à adopter pour éviter de tomber malade. Un autre article suivra la semaine prochaine où je vous présenterai mes solutions lorsque je tombe quand même malade malgré tout mes efforts présentés ci-dessous.

Avant d’être malade

Écouter son corps

C’est l’une des choses les plus basiques, mais des plus importantes. Lorsque vous vous sentez fatigués, en baisse de moral, il est important de réagir. En effet, c’est dans ces moments-là que les défenses immunitaires flanchent. Vous vous retrouvez alors plus vulnérable. N’hésitez pas une seconde à prendre soin de vous, ralentissez la cadence, et écoutez ce dont votre corps à besoin.

La santé par l’assiette

Est-ce que j’ai besoin d’en dire plus ? Il est important de faire le plein de vitamines et de minéraux tout au long de l’année. Cependant, les repas d’hiver sont toujours plus lourds, gras et sucrés, avec en prime une diminution de la consommation des légumes et des fruits. En effet, ceux d’hiver sont bien moins populaires que ceux d’été.

L’excès de ces repas gras et sucrés n’est pas bon pour votre corps. Ils tendent à l’acidifier et à provoquer l’inflammation. De plus, le corps va dépenser beaucoup de son énergie à la digestion et moins à la lutte des agressions extérieures. En effet, la part énergétique la plus grande de notre métabolisme est utilisée dans la digestion qui est souvent longue et compliquée. C’est pour cette raison que l’on ressent un coup de barre après les repas, par exemple. Plus les repas seront longs et compliqués à digérer, moins le corps aura d’énergie pour lutter contre les microbes.

À l’aube de Noël, je vous l’accorde il est difficile de lutter contre les chocolats et repas bien gras. Mais essayez d’avoir conscience de cela et de faire le plein de légumes et de fruits de saison dès que l’occasion se présente, sous forme de soupes, de jus, de smoothies … Tout est bon à prendre ! N’hésitez pas à aller faire un tour dans mon onglet recettes, elles sont toujours à base de fruits et légumes.

 

Booster ses défenses immunitaires

Il y a quelques astuces pour booster ses défenses immunitaires lorsque vous sentez que votre santé part un peu en vrille et que la crève approche à grands pas, ou lorsque vous êtes en contact avec des gens malades.

La cure de spiruline

J’avais prévu de vous faire un article sur les super aliments il y a quelques mois maintenant, mais il est resté dans les brouillons (ahem …). Depuis plusieurs années maintenant, je fais des petites cures de spiruline lorsque je sens mon corps tomber malade ou que je me sens fatiguée. Cette petite micro-algue a des propriétés des plus étonnantes, très riche en protéines, en fer, et en vitamines, elle re-booste également le système immunitaire.

On peut la trouver sous plusieurs formats (gélule, poudre, comprimés), je la choisis toujours en poudre et je l’intègre le matin à des smoothies. Attention, elle donne une couleur verte très foncée et pas forcément ragoûtante. La spiruline en poudre a un goût fort mais si vous la mixez avec de la banane, son goût sera dominé par celui de la banane.

L’huile essentielle de Ravintsara

Je suis une adepte des huiles essentielles, j’en parlais déjà dans cet article sur leur diffusion. Cependant, je n’ai découvert que très récemment cette huile qui promet des merveilles pour lutter contre les microbes. J’en prend deux gouttes dans une cuillère de miel le matin. Je ne l’utilise pas depuis suffisamment longtemps pour être sûre de son efficacité, mais je l’ai utilisé plusieurs fois maintenant. Dès que je me sens un peu fatiguée, vous savez dans ces moments où l’on tombe rapidement malade et elle a toujours été efficace.

* Les huiles essentielles très puissantes, elles sont à utiliser avec grande précaution. Faites un test dans le pli du coude 48h avant l’utilisation. Elles sont déconseillées pendant la grossesse et l’enfance. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre médecin ou pharmacien pour plus d’informations.

La propolis

La propolis est à utiliser un peu dans les mêmes moments que l’huile essentielle de Ravintsara. Je la trouve d’une efficacité redoutable. Il est arrivé plusieurs fois de commencer à avoir vraiment mal à la gorge et de me sentir tomber malade. Une ou deux prises me suffisent pour retrouver l’énergie et guérir le mal de gorge. Je n’y croyais que moyennement au début, mais son efficacité m’a vraiment sautée aux yeux.

Le L52 

Je ne m’y connais pas vraiment en homéopathie et je ne pourrais pas vraiment expliquer comment cela fonctionne, mais cette petite bombe est ultra efficace pour les syndromes grippaux. J’en prends dès les premiers signe de « faiblesse », et ce, depuis que je suis gamine. J’en prends cependant plus souvent lorsque les symptômes sont bien là plutôt qu’en prévention. En effet, je préfère les alternatives citées plus haut.

Et vous, quels sont vos solutions naturelles pour ne pas tomber malade ? 

 

 

 

 

24 décembre 2017

RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT