4 Comments

  1. Mathilde
    19 mars 2017 @ 11 h 55 min

    Ton article me parle beaucoup, je suis comme tu l’étais avant. J’aime la viande, depuis que je suis en âge de mâcher ma viande on m’en a servi à chaque repas (et je parle bien de “grosse” viande). Mais depuis un peu plus d’un an je réfléchis à passer le cap du totalement vegé. Mais les habitudes ont la main lourde, et par habitude je consomme encore de la viande. J’ai tout de même nettement diminué ma consommation mais le fait est que mon copain lui ne compte pas devenir végétarien et par flemme le plus souvent le soir je mange avec lui un peu de viande car je n’ai pas la motivation nécessaire à faire deux repas. En écrivant tout ça, je me rends compte de l’égoïsme de ma flemme au final. Car cette flemme continue de tuer des êtres vivants et ça me répugne totalement. Mais pour me rassurer je me dis que je fais ça de manière progressive et ainsi mon entourage ne se sent pas obligé de s’adapter à ma manière de consommer (lors de repas entre amis par exemple, car l’un de nos amis est chef cuisinier et du coup cuisine des plats à base de viande.)
    Oups pardon pour ce pavé…

    Reply

    • Greenandflow
      19 mars 2017 @ 15 h 49 min

      Ton commentaire est très intéressant ! Comme tu le dis, j’étais comme toi, donc je comprend oh combien ! haha Mais l’essentiel est de profondément faire de son mieux et de prendre son temps. Tu as conscience de ce que cela représente que de manger de la viande et tu essayes d’agir en conséquence, alors déjà, bravo 😀 Je suis sûre que tu trouveras bientôt ton équilibre et qu’il sera accepté par le plus grand nombre ! 😉 moi tu vois c’est plusieurs années de réflexion donc j’ai vraiment été longue, mais c’est pas grave, j’ai trouvé mon équilibre et je m’en porte à merveille maintenant 😀

      Reply

  2. Célia
    2 juin 2018 @ 18 h 06 min

    Je sais que ça fait longtemps que tu as posté cet article, mais je suis exactement dans le cheminement que tu décris. J’ai végétalisé mon alimentation grâce aux paniers de légumes, et je n’ai alors plus eu besoin de viande. J’en mangeais une fois par semaine, le week-end, quand les autres m’en servaient. Peu à peu, j’en mangeais tellement rarement, que quand j’en cuisinais chez mon conjoint, dont la morphologie (il ne stocke rien), pour l’instant, lié à son travail physique, ne lui permettent pas trop de s’en passer, je sentais l’odeur de la mort… Malheureusement, pour l’instant (mais plus pour très longtemps), je loge chez quelqu’un à Paris et je me suis réaccoutumée, non sans peine puisque j’avais, notamment, largement réduit les produits laitiers et que du coup j’ai fait une intoxication alimentaire au bout d’une semaine de consommation excessive… Maintenant j’ai bien hâte de retourner aux paniers de légumes ! <3

    Reply

    • Greenandflow
      2 juin 2018 @ 19 h 00 min

      Bonsoir Célia ! Merci beaucoup pour ton commentaire et ton retour, même si quelques mois après la publication ! haha C’est vrai que les paniers de légumes sont vraiment des supers solutions pour végétaliser son alimentation et augmenter sa part de légumes ! Alala, c’est toujours assez compliqué lorsque l’on est pas chez soi pour faire à sa sauce 🙂 J’espère que tu n’auras plus à attendre longtemps et que ton bidou se remettra rapidement de tous ces désagréments ! ^^ Je t’embrasse ! <3

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *